Grenouille rousse

Rana temporaria Linnaeus, 1758


  • 191
    observations

  • 6
    communes

  • 9
    observateurs

  • Première observation
    2010

  • Dernière observation
    2020
Admin Crea - Alvarez Irene - Bison Marjorie - Delestrade Anne - Gerardi Hillary - Klein Geoffrey - Laigle Idaline - Van Reeth Colin - Volontaire 2016

Informations sur l'espèce

La grenouille rousse est le plus commun des amphibiens anoures en montagne. Elle se reconnaît à ses replis latéraux dorsaux et à ses taches temporales brunes. La confusion est possible avec la grenouille agile qui, toutefois, ne dépasse guère 800 m d'altitude. La grenouille rousse vit dans les mares, prairies humides, tourbières et lacs (y compris d'altitude) mais également en forêt parfois assez loin de tout point d'eau, notamment en hibernation. Source : Parc national des Ecrins
La grenouille agile se distingue de la grenouille rousse par des détails subtils dont : un museau pointu, un tympan aussi gros que l’œil, de très longues pattes arrières et une peau bien lisse. Source : Parc national des Ecrins
Bâtis | Forêts d'adret | Forêts d'altitude et zone de combat | Forêts d'ubac | Fossés et canaux | Fourrés de saules et d'aulnes | Friches et broussailles | Grottes et autres cavités | Haies et talus | Hêtraie-sapinière | Lacs et mares | Landes montagnardes et subalpines | | Mélèzins | Parcs et jardins | Prairies humides, mégaphorbiaies et roselières | Ripisylves | Rives de sable et galets | Rivières et torrents
Eurasiatique
Rana alpina Risso, 1827 | Rana rufa Lacepède, 1788 | Rana temporaria gracilis Koch, 1872

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles