Marmotte des Alpes

Marmota marmota (Linnaeus, 1758)


  • 93
    observations

  • 7
    communes

  • 13
    observateurs

  • Première observation
    2015

  • Dernière observation
    2020
Alvarez Irene - Barbier Coralie - Bruneau Alex - Cubizolle Bruno - Delestrade Anne - Goulmy Sandrine - Klein Geoffrey - Laigle Idaline - Lechocard Toto - Michou Laurence - Morisot Nelly - Porot Joëlle - Volontaire 2016

Informations sur l'espèce

Rongeur de taille moyenne, la marmotte est un symbole des pelouses d'altitude. Sa physionomie est adaptée à la vie fouisseuse : un corps massif et quasi cylindrique, des oreilles courtes, des pattes trapues et munies de fortes griffes. Elle émet son sifflement typique, aigu et puissant, au moindre danger. Véritable hibernante, elle n’est visible que d’avril à octobre. Source : Parc national des Ecrins
La marmotte vit en famille, composée d’un couple d’adultes dominants et de subordonnés issus de portées successives. Les relations sociales y sont nombreuses : toilettage, jeux, mais aussi rixes et morsures assurent la cohésion du groupe et le respect de la hiérarchie. Chacun participe à la délimitation du territoire en déposant crottes et urines aux frontières. Et, de même qu’un chat marque son maître en se frottant contre lui, les marmottes déposent, en frottant leurs joues sur des rochers, de la terre grattée…, des gouttes huileuses odorantes qui indiquent clairement : « Au-delà de cette limite, vous entrez chez nous, et, non, vous n’êtes pas le bienvenu ! » Source : Parc national des Ecrins
Prairies de fauche | Landes montagnardes et subalpines | Landines de haute altitude
Endémique alpine
Mus marmota Linnaeus, 1758

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles